J’ai regardé pour vous : The Place Beyond The Pines [avant-première]

Capture d’écran 2013-03-19 à 19.55.52

tpbtp_couple_givemesometrends.fr

THE PLACE BEYOND THE PINES, sort demain dans nos salles (20 mars), je l’ai vu hier soir en avant-première, promis je vous dis tout sans rien vous révéler héhé!
Concrètement c’est LE film que j’attendais depuis 3 mois (et oui, y en plein d’autres que j’attends pour les 3 prochains mois), celui qui allait embellir ce début d’année, enjolir cet hiver à rallonges, j’étais pleine d’espoirs quoi. Réalisé par Derek Cianfrance (Blue Valentine avec Ryan Gosling déjà), le casting et sa bande-annonce annonçait du très lourd.
Ryan Gosling, Eva Mendes, Bradley Cooper, Rose Byrne, Ray Liotta : RIEN QUE CA ! Un thriller brutal et poétique à l’aspect visuel, incroyable, je suis séduite.

[Synopsis & bande-annonce]
Luke, cascadeur à moto dans les  fêtes foraines, devient braqueur de banques pour subvenir aux besoins de son fils et de sa compagne. Sa route croise alors celle d’Avery Cross, policier ambitieux bien décidé à gravir les échelons et à enrayer la corruption dans son commissariat. 15 ans plus tard, le drame qui a scellé leurs parcours reviendra briser leurs fils respectifs, lycéens hantés par un passé dont ils ignoraient tout jusque-là.

Ouverture royale pour Ryan Gosling, les trois premières minutes sont magnifiques et à la gloire du jeune talent qui détient Hollywood à ses pieds. Il incarne donc Luke, cascadeur blond peroxydé à moto, qui vagabonde de fête foraine en fête foraine à travers les USA. Apprenant sa récente paternité, il cherche à assumer son nouveau rôle et le fait savoir à Romina (Eva Mendes) qui ne le voit pas d’un très bon oeil, établie dans sa nouvelle vie amoureuse et professionnelle. Mais Luke insiste, il ne veut pas reproduire le schéma du père absent dont il a souffert et qui entraîne la dérive du fils, il veut être présent peu importe les obstacles. C’est ici que le drama familial prend forme, dans une première partie qui lui est entièrement dédiée, entrecoupée de braquages et courses poursuites à couper le souffle.
C’est l’Amérique profonde que l’on voit avec Luke, installés dans une petite bourgade de l’état de New York, les personnages évoluent tous les uns en fonction des autres. Et c’est un peu par le hasard de la découverte de sa paternité que ce bel étalon aussi musclé que tatoué, décide de redonner un sens à sa vie. Un seul problème : il ne pourrait y parvenir qu’en subvenant aux besoins de sa famille, en braquant plusieurs banques à l’aide de son patron, ancien voyou et seul ami, l’argent coulera à flots mais c’était sans compter sur l’arrivée d’Avery Cross (Bradley Cooper), également jeune papa et apprenti flic en recherche de reconnaissance, la belle occaz’.

Beyond-The-Pines1_givemesometrends.fr

L’histoire s’articule autour de trois segments : un premier consacré au personnage de Ryan Gosling, un second au flic interprété avec sobriété par Bradley Cooper et un dernier laissant s’affronter les enfants des deux précédents protagonistes. Je n’ai pas trouvé Bradley Cooper extraordinaire et préfère la performance de Rose Byrne qui campe, dans cette seconde partie, avec brio, une femme de poigne blasée des ambitions policières de son mari.
Viennent ensuite les deux ados à fleur de peau (dont le troublant Dane DeHaan, vu dans Chronicle), dans une troisième partie amorcée par une ellipse de 15 ans. Leurs destins se voient scellés par un douloureux secret lié à l’histoire de leurs pères respectifs : Ryan Gosling (Luke) & Bradley Cooper (Arvey).

tpbtp_kids_givemesometrends.fr

Le scénario du réalisateur Derek Cianfrance s’apparente clairement à un phénix, qui ne cesse de faire renaître une histoire que l’on croyait morte. On passe ainsi d’une Romance poétique à la violente Tragédie pour obtenir une Saga familiale passionnante. Traversant 20 ans de vie, il analyse la nature de la relation père/fils et la rend centrale : le réalisateur qui a écrit lui-même le script à la suite de la naissance de son 2ème fils, a souhaité disséquer le phénomène.
Luke & Jason – Arvey/son fils – Arvey/son père, voilà les trois duos qui viendront répondre aux questions soulevées.
Ils incarnent les responsabilités que cette relation parentale engage : à la fois force et destructrice. The Place Beyond The Pines est définitivement porté sur l’héritage, ce que les pères laisseront à leurs enfants, parce-qu’après tout c’est ce qu’il reste d’eux, une fois disparus. Et cet héritage se traduit notamment par les choix que l’on fait mais surtout par leurs échos sur l’éternité.
Petit à petit, la métaphore de cet endroit au-delà des pins devient plus claire, comme un souffle de liberté règne ici.

« Qui sème l’éclair, récolte le tonnerre. »
MA NOTE : 8/10

Ce film est distribué par Studiocanal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *