TV : Un joli final pour Real Humans sur Arte !

real-humans-GMST-Givemesometrends.fr-Cover

real-humans-GMST-Givemesometrends.fr

Hier soir, la série événement « Real Humans » sur Arte s’est achevée avec la diffusion du 9ème et 10ème épisode. Chaque jeudi, plus d’un million de téléspectateurs ont suivi la première saison de la série à succès suédoise. Un très joli coup de la part de la chaîne franco-allemande qui a réussi à séduire de nombreux fans. Créée par Lars Lundström, « Real Humans » est une série sci-fi à base de robots (ou hubots) dans un futur assez proche, ce qui pose des réelles questions sur notre société actuelle.

Le synopsisLeo Eischer a grandi en tant que fils du scientifique David Eischer  avec les hubots. Il a une relation amoureuse avec la hubot Mimi. Il dirige un groupe de hubots sauvages avec Niska, et il est à l’avant-garde de la lutte pour la liberté. Mimi, qui a été blessée, est enlevée par des vendeurs au noir, réparée, reprogrammée et revendue à un magasin de hubots. Leo, accompagné du hubot Max, part à sa recherche, tandis que les autres rebelles cherchent refuge dans une église. Un double homicide a été découvert dans la maison-même où ils avaient auparavant rechargé leurs batteries. Les policiers Béatrice Novak et Ove Holm de l’EHURB, unité spécialisée du crime commis par des hubots, commencent la traque des hubots, suspects du double meurtre.

Ce que j’en pense : J’étais très curieux de découvrir cette série en voyant les nombreuses affiches dans les stations de métro. Je vous avoue que le premier épisode est un peu lent, mais la série s’accélère très vite par la suite. J’ai totalement adhéré au « concept » de la série, car je suis fasciné par les robots depuis petit. Niveau scénario, je trouve cette série plutôt réussie et elle pose des questions d’actualité comme l’homosexualité ou l’émergence des robots (notamment au Japon) et la volonté constante de l’Homme de l’innovation technologique. On trouve également le côté un peu pervers de l’être humain avec des robots sexuels, ou sex toys humains, et c’est bien ce que l’Homme cherche toujours en premier dans une innovation. Sinon, on s’attache assez rapidement aux différentes personnages comme Anita (ou Mimi) ou Madame Hinger. L’intrigue est également très bien réfléchie et on en apprend à chaque épisode (pas de spoiler). Je vous recommande fortement de vous offrir le coffret DVD dans la boutique officielle d’Arte ou de les télécharger, car c’est pour moi une des séries de l’année (et je n’exagère pas) ! La série a un tel succès que des producteurs anglais ont déjà signé une adaptation de la série !

real-humans-GMST-Givemesometrends.fr-Hubot-Market

Mention spéciale pour le dispositif web pour Arte et le Hubot Market. Une boutique en ligne a été créée spécialement pour la série pour offrir aux fans une expérience liée au concept de la fiction. On peut s’amuser à choisir le hubot de ses rêves. 11 000 euros serait donc le prix d’un hubot de série. C’est en voyant les synthés à la fin des épisodes que j’ai découvert ce dispositif. A noter qu’une publicité vidéo a même été créée pour le Hubot Market (voir ci-dessous). Les équipes d’Arte ont vraiment gardé les codes des e-shops pour créer celle-ci et ont frappé très fort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *