Nous avons rencontré Ok Bonnie pour leur album « ON » !

Ok-Bonnie-GMST-Cover

OK-Bonnie

Leur son n’appartient à aucun genre, ils sont devenus les petits chouchous de la rédaction des Inrocks, le groupe OK Bonnie a su séduire grâce à un doux mélange entre de la pop, rock, électro, ambiant ou encore tri-pop. OK Bonnie s’articule autour de Justine Bonneville, une chanteuse à la voix légère et sensuelle. Le 10 juin dernier, Ok Bonnie sortait leur premier album « ON » et nous avons eu la chance de les rencontrer pour une petite interview :

Michael : D’où vient le nom du groupe “Ok Bonnie” ?

Justine : On fait référence à Gainsbourg, Bonnie and Clyde, et Radiohead avec leur album OK Computer. On a un peu fait la fusion des deux. On trouvait ça assez positif comme nom.

Ah oui comme vous êtes deux dans le groupe, vous êtes un peu les nouveaux Bonnie & Clyde. D’ailleurs, où est Benjamin ?

Benjamin n’est pas là, c’est un peu l’homme de l’ombre. On travaille à deux, il est compositeur-producteur musical.

Mais comment vous êtes-vous rencontrés ?

Ca fait quelques années qu’on travaille ensemble, nous avions réalisé d’autres projets avant. On s’était rencontré sur un projet il y a quelques années et OK Bonnie est vraiment LE projet qui nous tient à coeur tout particulièrement.

Que signifie l’abbréviation “YNSL”, titre de votre 1er single sur l’album “ON” ?

Cela signifie « You Need To See the Light ».

Et pourquoi avoir choisi de réaliser le clip de “YNSL” en noir et blanc ?

On voulait quelque chose d’assez esthétique en fait. C’est David Guionet qui a réalisé ce clip, et on a monté notre propre label, GreenWell, où il y a notamment Benjamin Ripert, David Guionet et Fred, notre agent. On travaille vraiment en collaboration sur tous les projets, on est un peu une sorte de collectif. Donc David est parti sur cette idée, qui avait envie de se rapprocher d’une histoire, à la façon d’un court métrage et qui a choisi le noir et blanc pour un côté un plus artistique.

C’est vous qui avez réalisé le storyboard du clip ?

L’idée est née entre Ben, Fred et David, et après c’est vraiment David qui a tout scénarisé, où il a vraiment laissé libre à son interprétation du morceau.

L’atmosphère du clip est d’ailleurs assez pesante, vouliez-vous provoquer avec la mise en scène plutôt violente (sans rien montrer de choquant après tout) de ces 2 jeunes filles à papa ?

De la provoc’ ? Non, je pense qu’il trouvait assez intéressant de prendre à contre pied par rapport au morceau, qui est plutôt positif et gai. Il a fait un peu un rapport à notre musique sous ses doux airs, il y a quelque chose qui accroche derrière. Il avait envie de montrer ça et donc il a décidé de prendre deux petites filles, des petits anges et il y a en réalité quelque chose de dur derrière, et d’exprimer à travers ça, je pense aussi que les enfants peuvent aussi être violents. On ne sait pas si on est dans le rêve ou dans la réalité, et que c’est aussi à travers l’éducation qu’il faut arriver à contrôler toutes ces émotions qu’on a tous en nous.

Ok, passons à l’album « ON », est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus ?

Bien-sûr ! C’est un album que nous avons réalisé il y a quelques mois, qu’on a fait assez rapidement. C’était la première fois qu’on le produisait de cette façon, c’était assez rapide. Ca nous a pris un mois et demi, c’était très intense ! On a voulu sur cet album essayer d’avoir une identité, une production musicale assez forte, une couleur qui ressorte. On a bien réfléchi aux instruments et aux synthés choisis, des synthés vintage notamment. On a utilisé des boites à rythmes particulières. A travers les textes, on essaye de faire passer un message assez positif, de changement, d’aller chercher un peu les choses, d’aller vers le haut.

Dans quel esprit avez-vous produit cet album ?

Benjamin a composé et arrangé l’album, et moi j’écris, je compose également les voix. Ce qu’on voulait faire ressortir, c’était qu’on a peu tous le choix de mettre ON ou OFF, oui ou non de décider. Cet album était un peu un appel au positif !

Quels artistes ont eu le privilège de poser sur votre album ?

Alors dans l’album, il n’y a pas de featuring. On a un artiste qui nous a remixé…ce n’est pas encore sorti ! (rires) C’est la première fois que c’est dit ! Exclusivité ! Simeon, qui est un DJ-Producteur de Paris, qui est assimilé au mouvement du trap et qui nous a remixé justement le single « YNSL ». Ca sortira peut-être en Septembre !

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter pour l’arrivée de cet album ?

Qu’il ait son effet positif ! (rires) Qu’il donne du positif aux gens, que ça résonne pour tout le monde. Si ca parle aux gens, la bataille est gagnée.

Juste un petit mot sur votre label GreenWell…

C’est le label dont je vous parlais tout à l’heure, monté par Benjamin, David et Fred…

Est-ce qu’il y a d’autres artistes dessus ?

Non, pas encore. C’est vrai qu’on a monté cette structure vraiment à la base pour le projet OK Bonnie en musique et en même temps pour les court métrages de David Guionet. Il est assez récent, ça fait maintenant un an qu’on a monté le label. Donc, là c’est la première sortie d’album du label GreenWell.

Dernière question, est-ce qu’on aura le plaisir de vous retrouver sur scène prochainement ?

Oui, sur Paris ! Je pense que ce sera pour Septembre. Là, on a pas mal de dates dans le sud, quelques festivals et le prochain, ce sera le 7 juin. Un tout nouveau festival qui s’appelle le « Festival Yeah », qui est monté par des gens de Lourmarin qu’on connait et par Laurent Garnier. Ca va être bien sympa, on va passer un bon moment je pense. Et puis la tournée de l’album « ON » commencera à partir de Septembre.

Vous nous tiendrez au courant !

Avec plaisir !

Petite photo souvenir ! Merci à Justine pour sa disponibilité. 

IMG_0516

Retrouvez plus d’infos sur Ok Bonnie sur leur site officiel : OKBonnie.fr ou sur leur page Facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *